Blog

 

Ça y est, c’est déjà le mois de mars ! Saviez-vous que partout à travers le Canada le mois de mars est le Mois de la nutritionMD ? Cette année la thématique est de « découvrir le pouvoir des aliments ». Ils ont le pouvoir de nourrir le corps; de faire découvrir en cuisinant avec nos enfants; de prévenir les maladies chroniques; de guérir certains maux; et de nous rassembler, en nous faisant vivre des expériences avec nos proches (Les diététistes du Canada, 2018). Bien souvent, lorsqu’on pense à l’alimentation on pense à la qualité de ce que l’on mange mais manger c’est bien plus que simplement la qualité. La nourriture nous amène du plaisir, de la découverte et du réconfort! Manger c’est une activité sociale! Afin de découvrir le pouvoir des aliments, je vous invite à être pleinement conscient de votre alimentation. Des trucs comme porter attention à vos réels signaux de faim et de satiété peuvent grandement aider. Avez-vous faim avant de manger un repas ou une collation? Lorsque vous terminez votre repas, vous sentez-vous rassasiés, remplis ou trop plein? Parfois, les émotions viennent brouiller les pistes côté alimentaire… Avez-vous déjà pensé à utiliser une autre stratégie pour la gestion des émotions? Par exemple, aller marcher pour décompresser, lire un livre, etc. Et, attention aux interdits alimentaires! Bien souvent plus l’on s’interdit certains aliments et plus l’on fera tôt ou tard des excès alimentaires. La privation peut amplifier le désir pour un aliment en particulier et ensuite, si l’on en mange, la culpabilité peut venir nous habiter. Si aucun aliment n’est interdit, il suffit de faire des petites améliorations progressives dans notre alimentation pour bien manger et inclure aussi des aliments que l’on considère moins bons pour la santé, sans porter de jugement. Mangez-vous rapidement? Si oui, et bien il y a fort à parier que vous ne profitez pas pleinement du plaisir que votre repas vous procure. En mangeant lentement et en savourant chaque bouchée, le besoin de plaisir durant le repas est mieux comblé.

 

J’étais curieuse de voir ce que la littérature scientifique disait à propos de l’alimentation pleine conscience. Voici les résultats d’une étude (1) qui a examiné les effets de l’alimentation pleine conscience sur les apports alimentaires durant un diner et la collation subséquente. Les participants du groupe expérimental mangeaient leur lunch tout en écoutant des directives les encourageant à se concentrer sur entre autres  l’odeur, la texture, la forme et la couleur des aliments, alors que le groupe contrôle mangeait en silence. Suite à cela, les chercheurs ont comparé la quantité de calories consommées durant le diner des deux groupes mais n'ont observé aucune différence. Toutefois, le groupe expérimental avait consommé moins de calories (112 calories) durant la collation subséquente que le groupe contrôle qui avait diné en silence (203 calories). Pourquoi cette différence?  Les chercheurs ne peuvent encore l’expliquer, toutefois on pourrait croire que le fait de se concentrer davantage sur les sensations (odeur, texture, forme, couleur, etc.) durant un repas pourrait nous aider à mieux satisfaire nos sens et conséquemment nous aurions moins besoin de satisfaire à nouveau ces sens plus tard durant une collation.

 

De mon côté, je sais très bien que si j’ai mangé un repas rapidement et que je n’ai pas pris le temps d’en profiter, j’aurai bien plus le goût d’une autre petite récompense plus tard dans la journée ;)!

 

Vous désirez avoir des idées et plus d'informations côté nutrition? Visitez le www.moisdelanutrition2018.ca. Vous y trouverez entre autres des recettes nutritives et des idées de collations équilibrées et rassasiantes qui sont proposées par les Diététistes du Canada! 

 

(1) Seguias L1, Tapper K2. The effect of mindful eating on subsequent intake of a high calorie snack. Appetite. 2018 Feb 1;121:93-100. 

 

Annie Bouchard-Mercier, votre nutritionniste et docteure en nutrition

Membre de l’Ordre professionnel des Diététistes du Québec

 

Annie Bouchard-Mercier a complété son baccalauréat, sa maîtrise et son doctorat en nutrition à l’Université Laval. Cette dernière détient une expertise en génomique nutritionnelle, une discipline étudiant les relations entre le génome et l’alimentation et leurs effets sur la santé cardiovasculaire. Annie Bouchard-Mercier pratique la nutrition en privé à Dolbeau-Mistassini.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

À l'affiche

Une alimentation saine pour notre santé et pour la planète ?

April 27, 2019

1/10
Please reload

Archives
Please reload

Me suivre
  • Grey Facebook Icon
logo.png

Membre de :

 © Annie Bouchard-Mercier 2020. Toute reproduction est interdite sans la permission écrite de l'auteure.