Blog

La semaine : « Le poids ? Sans commentaire ! »


Ça y est, du 13 au 17 novembre, c’est la 6e édition de la semaine : « Le poids ? Sans commentaire ! » C’est une initiative de l’organisme ÉquiLibre, un groupe québécois qui a pour objectif de faire de la sensibilisation quant à l’omniprésence et aux conséquences négatives des commentaires sur le poids (ÉquiLibre 2017). Cette campagne s’inspire de l’initiative américaine, la Fat Talk FreeÒ Week.


En fouinant sur PubMed, je suis tombée sur cette étude intéressante datant de 2017 qui a été menée auprès de 321 participantes. Les auteurs examinaient si le fait de participer à une conversation sur le poids corporel avait un effet différent du fait de simplement écouter sans participer à ces discussions sur la perception de l’image corporelle. Ils ont pu observer que les femmes qui participaient aux discussions semblaient avoir un désir plus élevé d’être mince, un niveau d’insatisfaction de leur corps plus élevé et elles se restreignaient davantage que celles qui ne faisaient qu’écouter les conversations. (Lin et collaborateurs. Is listening to fat talk the same as participating in fat talk ?. Eat Disord. 2017. Mar-Apr ;25(2) :165-172)


Le fait de commenter le poids, négativement ou même positivement, peut affecter notre estime de soi. L’estime de soi doit être ancrée en nous beaucoup plus profondément que sur notre simple apparence. Je suis tombée sur la définition « Wikipédia » de l’estime de soi que j’ai trouvée intéressante ! « L’estime de soi est, en psychologie, un terme désignant le jugement ou l’évaluation faite d’un individu en rapport à sa propre valeur. » Pourquoi laisserions-nous les commentaires sur le poids dicter notre valeur ? Cela n’a aucun sens ! Malheureusement, c’est facile à dire mais pas nécessairement facile à faire. C’est pourquoi, je vous invite à faire un effort collectif et à laisser de côté les commentaires relatifs au poids dans vos conversations ! Du moins pour la prochaine semaine, et espérons-le pour beaucoup plus longtemps.


Annie Bouchard-Mercier, votre nutritionniste et docteure en nutrition

Membre de l’Ordre professionnel des Diététistes du Québec


Annie Bouchard-Mercier a complété son baccalauréat, sa maîtrise et son doctorat en nutrition à l’Université Laval. Cette dernière détient une expertise en génomique nutritionnelle, une discipline étudiant les relations entre le génome et l’alimentation et leurs effets sur la santé cardiovasculaire. Annie Bouchard-Mercier pratique la nutrition en privé à Dolbeau-Mistassini.

À l'affiche
Archives
Me suivre
  • Grey Facebook Icon
logo.png

Membre de :

 © Annie Bouchard-Mercier 2020. Toute reproduction est interdite sans la permission écrite de l'auteure.